Header image  
Emplacement du slogan (facultatif)  
  ACCUEIL ::
     
   
 
  ITALIE 2002  
 
Il est possible de passer la nuit au sommet du col du Simplon mais voulant poursuivre notre chemin jusqu'à Domodossola où nous sommes arrivés de nuit. C'est assez difficilement que nous avons trouvé ce parking à Mocogna, petit village au nord de Domodossola sur la route de San Lorenzo.
  Indiquer le mois ici  
La région des lacs

Lago d'Orta : À Orta, parking payant herbeux (1,5 €/heure ou 8 € pour 24 heures). WC et eau.

     
Lago Maggiore

L'aire de Stresa, au départ du funiculaire était surchargée lors de mon passage en juillet ; certains camping-cars semblaient même bloqués par d'autres et d'un autre côté, en se stationnant mieux, des places auraient pu être libérées. Dans ces situations, les camping-caristes sont comme d'autres : bien égoïstes.

L'aire de Stresa, vue ici de l'isola Pescatori était vraiment surchargée lors de mon passage en juillet, certains véhicules ne pouvaient certainement pas la quitter sans en faire déplacer d'autres.
   
 

 

 

Je suis allé à l'aire de Baveno, elle est fréquentée raisonnablement et est assez bruyante car placée en bordure de voie ferrée.

L'aire de Baveno constitue un excellent point de départ vers les îles borromées, cette aire est payante (5 €), elle est moins fréquentée que celle de Stresa mais la ligne de chemin de fer passe à proximité.

Quelques tarifs de visite et de transports : bateau 8,00 € ; Isola Bella : 8,00 € ; Isola Madré : 8,50 €.

 
Végétation luxuriante sur Isola Madre    
Lago di Varese

Au bord du lac de Varèse, à Gavirate, j'ai trouvé cette aire de service privée (6,00 €) fermée par un cadenas le soir.

Cette aire possède sa page Internet : http://www.progavirate.com/turismo/camper.htm 

Lac de Côme (Como)

P2 : Parking-camping-car à Côme, au bord du boulevard extérieur de la ville, en direction du sud,vers Milan et Varèse, On peut aussi chercher à stationner plus près du lac, vers le stade mais le lieu ne serait pas très sûr.

 
Attention, la route qui longe le lac sur sa rive ouest et qui traverse les localités de Cernobbio, Urio et Laglio est très étroite, elle est aussi limitée à 3,50 m de hauteur.

Nuit à Mennaggio sur à parking à la sortie nord de la localité, juste après le cimetière. Point d'eau sous les arbres, près de la sortie sur la droite. Parking calme le soir mais complet le matin, les autres lieux de stationnement de l'agglomération sont interdits aux camping-cars et il y a un supermarché à proximité de celui-ci.

Les Dolomites

Un temps gris et couvert, de la pluie nous ont accompagnés pendant notre séjour dans les Dolomites. La qualité de mes photos s'en ressent.

Entre le nord du lac de Côme et les Dolomites, un arrêt possible au "Passo del Tonale". J'ai aperçu aussi des camping-cars dans un village au pied de ce col : Ponte di Legno.

 

A Canazei, à Val Gardena, à Ortisei comme à Cortina d'Ampezzo, les camping-cars ne sont pas les bienvenus.

Les cols ne sont pas trop difficiles à franchir, les routes sont assez larges mais la circulation y est assez importante en période estivale.

 
  Aire de service près de la patinoire du village de Arabba, ce village est situé sur la S48, au pied du Passo Pordoi.
 
Il existe un grand parking au Passo di Falzarego, au pied d'un téléphérique dont le sommet est le point de départ de nombreuses marches.
Cortina d'Ampezzo

L'aire payante au Nord de Cortina d'Ampezzo

 

Les parking de cette station possèdent tous une barre de hauteur, les camping-caristes sont invités à se rendre sur un parking avec aire de service payante (chère), bien fléché mais celui-ci se trouve très éloigné de la ville, sur la S51, 5 km en direction du Nord. Sur les conseils de camping-caristes, j'en ai quand même trouvé un dont une barre avait été enlevée.

Beaucoup de magasins de luxe, mais j'ai apprécié la cooperativa di Cortina, supermarché de produits de qualité qui possède son site Internet.

http://www.coopcortina.com/

Belluno    

Entre les Dolomites et Venise, Belluno avec son immense parking est une halte agréable. L'aire est aussi accessible de l'extérieur du parking ce qui peut vous éviter de payer les frais de stationnement.

Un immense escalier roulant (scale mobili) vous amène sans effort du parking au centre-ville.
(Pacheggio di Lambioi ; 824 places). Pour trouver ce parking, suivre les indications parking avec le logo "ascenseur mécanique"

Trévise ( Treviso)    
  L'aire camping-car nous semblant vraiment peu agréable, nous poursuivons notre route vers Venise.

De cette ville, je n'en ai vu que l'aire camping-car qui était lors de mon passage partiellement occupée par des gens du voyage.

Son emplacement au milieu d'une zone d'immeubles n'a rien d'agréable.

Venise (Venezia)    
 
plan

Le parking du Tronchetto : accès très facile en arrivant sur Venise : direction parking bus et camping-car.

 
 

Traghetto : Embarquement sur des gondoles permettant de traverser le grand canal. Ce service permet de faire de la gondole de manière peu coûteuse.

Parmi les îles de la lagune, celle de Burano avec toutes ses maisons peintes et le linge blanc étendu entre elles mérite vraiment une visite. Murano, une autre île plus connue et spécialisée dans la production et le commerce d'objets en verre  est beaucoup moins intéressante
Chiogga    
 
 
L'embarcadère se situe à l'extrémité de ce quai le long duquel vous devriez pouvoir apercevoir des barques peintes ; lors de mon passage, elles étaient bien rares.

Superbe marché au poissons (sous des bâches rouges ce qui explique la teinte anormale de cette image) le long du quai qui mène à l'embarcadère.

 

Chioggia (50 km au sud de Venise, localisation sur le site de Michelin accessible au bas de ce cadre)

La ville de Chioggia est reliée toute l'année à Pellestrina et à Venise (Chioggia-Pellestrina par bateau ; Pellestrina - Lido par bus ; Lido -Venezia par vaporetto) par un transport par vaporetto. Des départs ont lieu toutes les heures, de jour comme de nuit. Les horaires sont accessibles à partir du site ci-dessous (trasporti per Venezia).

Une aire camping-car (payante) sur l'île (isola dell'unione) accessible en empruntant le pont translagunare. Un plan de la ville (La piantina di Chioggia) est aussi visible sur ce même site très bien réalisé.

Séjourner à Chioggia, est certainement le moyen le plus économique pour visiter Venise avec pour contrainte des temps de transport un peu plus longs.

http://www.tuttochioggia.it/index.asp

Ligne directe Chioggia-Venezia (1 heure 30 ; 9,50 € par adulte ; 6,00 € par enfant ; réservation je crois obligatoire)

http://www.sottomarina.net/venezia.htm

Un itinéraire dans la lagune de Venise à faire à bicyclette est décrit dans cette page en italien.

http://www.viamichelin.com/viamichelin/ita/jsp/mag3/art20030301/html/tour_chioggia.jsp