texte_03.gif (11195 octets)

Polyester ou aluminium

Avantages théoriques de l'aluminium : matériau plus léger, plus écologique, vieillissant bien même si on a pu voir il y a quelques années des aluminiums se corroder.
Avantages théoriques des matériaux composites : formes arrondies plus faciles à réaliser, réparations plus aisées, meilleure isolation. Meilleure résistance aux chocs (grêle)

Défauts de l'aluminium : sensibilité aux chocs, aux rayures, difficulté des réparations sur une petite surface, dilatation à la chaleur.
Défauts des matériaux composites : planéité des panneaux pas toujours obtenue chez certains constructeurs, jaunissement de la carrosserie après plusieurs années, apparition de micro-fissures, poids.

Après Bavaria (fabriqués par Pilote) l'an dernier et Pilote cette année (malgré des changements annoncés de techniques de fabrication tous les ans, ils n'ont jamais su produire des panneaux polyester parfaitement plans et ont semble-t-il rencontré pas mal de problèmes en après-vente) ; les constructeurs qui sont passés au polyester y sont restés. Les plus belles carrosseries de ce type sont produites à mon avis par Rapido.

Des firmes estimées comme Hymer et Laika accordent toujours leur préférence à l'aluminium.

Il semble d'ailleurs que l'engouement pour le polyester soit un phénomène très franco-français.

J'avais été contacté il y a environ 1 an par un ingénieur de chez Péchiney qui travaillait sur le sujet pour relancer les ventes d'aluminium dans le secteur du véhicule de loisirs ; il devait m'envoyer les conclusions de son travail ; je viens de le relancer sur ce sujet.

Histoire perso : mon Autostar de 96 possède un toit, une capucine double coque et un panneau arrière en polyester ; les deux côtés sont en alu dont un porte les marques d'un violent orage de grêle dans le massif central.

Les capacités des réservoirs en eau propre et en eau usée

Nos exigences en ce domaine varient avec le nombre d'occupants du véhicule. Il y a 10 ans, une capacité de 100 litres d'eau propre était considérée comme très correcte pour un véhicule familial. D'après ma pratique et des discussions avec d'autres camping-caristes, ce volume permettait de ne ravitailler que tous les deux jours pour une famille de 4 personnes.
Depuis, les constructeurs français en particulier (Pilote, Autostar et Rapido) ont monté sur leurs véhicules des réservoirs de près de 200 litres et beaucoup de camping-cars affichent 140 litres. L'équipement sanitaires des camping-cars s'étant enrichi de douches permanentes, la consommation a tendance à augmenter et plus on possède de réserves, moins on économise. Les plus grands véhicules frisant la barre fatidique des 3 500 kg, certains (Autostar en particulier) ont réduit la quantité d'eau propre pour conserver une charge utile satisfaisante : une marche arrière vraiment regrettable.

On constate actuellement que les plus grands véhicules sont souvent ceux qui embarquent la plus faible quantité d'eau propre. Pilote et Frankia en particulier osent proposer des CC avec des réservoirs eau propre de 50 litres.

Les réservoirs des eaux noires (eaux usées) ont toujours une capacité inférieure à celle du réservoir d'eau propre ce qui oblige à vidanger (proprement) plus souvent que l'on ne fait le plein. Certains camping-cars ont 2 réservoirs eaux noires : 1 pour la cuisine, un pour la toilette. Leurs sorties n'étant pas communes, cela n'est pas pratique. Si le réservoir d'eau propre se situant à l'intérieur du véhicule est toujours protégé du gel, celui des eaux usées ne l'est pas souvent : c'est un point important pour qui veut aller aux sports d'hiver avec son camping-car. Les réservoirs doivent être équipés d'une trappe de visite pour être nettoyés périodiquement.

La circulation de l'eau dans le camping-car est assurée par une pompe 12 volts souvent de marque Fiamma ou Shurflo, l'installation d'un vase d'expansion sur le circuit est conseillée. Au tableau de contrôle du véhicule, une jauge électronique vous indique la quantité d'eau embarquée. 

La qualité de la robinetterie différencie les camping-cars de premier prix, souvent équipés de robinets plastique, des autres.

La prise de douche extérieure est un accessoire intéressant au retour de la plage.

Accessoires indispensables : 


Les batteries

Aujourd'hui, un camping-car possède 2 batteries : la batterie moteur et la batterie auxiliaire. Elles sont reliées par un coupleur séparateur qui permet leur recharge en route ou lorsque l'on branche le chargeur du véhicule sur le  secteur. Ce coupleur séparateur désaccouple la batterie moteur lorsque la tension de celle-ci atteint un seuil limite pour permettre le redémarrage du moteur le lendemain. À ce moment, seule la batterie auxiliaire fournit alors du courant à la cellule. Quelquefois, la batterie moteur est désaccouplée dès que le moteur est stoppé. 

Les batteries auxiliaires acceptent de par leur conception qui est différente de celles des batteries de démarrage des baisses de tension très importantes sans subir de dégâts rédhibitoires, elle ont aussi des capacités de plus en plus importantes. Il y a sept ou huit ans, on utilisait comme batteries auxiliaires des batteries moteur (de démarrage) qui n'acceptaient pas longtemps un tel traitement.

En résumé : la batterie cellule doit être du type marine (ou semi-stationnaire) ou encore solaire, d'une capacité d'au moins 80 ah.

Certains installent une deuxième batterie auxiliaire pour augmenter leur autonomie. Le panneau solaire est un accessoire maintenant fort utilisé et bien préférable au groupe électrogène.

schéma électrique d'un camping-car

Exemple de montage du circuit électrique d'un camping-car avec 2 batteries auxiliaires
(Narbonne Accessoires vend environ 43 € un coupleur-séparateur à placer entre les deux batteries auxiliaires ; il manque à ce schéma les jauges de batterie indispensables pour connaître l'état de celles-ci.)


Les rangements : L'accès à un coffre suffisamment grand par l'extérieur est un élément indispensable dans un camping-car. Des fauteuils, une table extérieure ne doivent pas encombrer l'intérieur de la cellule sans compter les dégâts qu'ils peuvent causer au mobilier.
les cellules profilées avec un lit permanent sont les plus gâtées de ce point de vue et ce sont au contraire, les petites cellules familiales qui en ont pourtant fort besoin qui en sont souvent dépourvues.


wpe09781.gif (12166 octets)Dans ce dernier cas, un coffre de le toit peut rendre bien des services malgré son accès plus difficile surtout pour les objets lourds et encombrants. Il faut alors disposer d'une échelle et d'une galerie avec plaque de marche, autant d'éléments qui sont de moins en moins livrés d'origine sur les premiers prix de camping-cars. Chez Pilote, cette option coûte environ 5 000 F.
Il existe des modèles de coffres profilés qui s'intègrent mieux à la ligne des camping-cars. Les principaux fabricants sont BRUTSAERT (Belgique) et FIAMMA (Italie). Des barres  transversales permettent de les fixer sans percer le toit du camping-car pour éviter les infiltrations.

toit.jpg (7516 octets)"2 lanterneaux, 1 panneau solaire, 1 rafraîchisseur Trave-l-cool, 1 antenne télé et 1 planche à voile : je n'ai plus de place sur le toit de mon camping-car."

 

 

 

wpe16782.gif (16352 octets)Chez Brutsaert, le CARRY-All BOX peut être fixé à la place des bicyclettes sur le porte-vélos.
On rencontre moins cet accessoire sur les camping-cars qu'il y a quelques années : Les véhicules sont souvent plus grands et offrent des coffres logeables ; par contre, les automobilistes l'ont adopté sur leurs voitures.

Le chauffage et la production d'eau chaude :

En route : les moteurs diesel modernes ne chauffent pas suffisamment pour que le chauffage cabine des véhicules soient suffisants pour chauffer l'ensemble de la cellule pendant un trajet hivernal. De nombreux camping-car sont maintenant équipés de chauffages de route additionnels : il s'agit de radiateurs à circulation d'eau chaude qui sont raccordés au circuit de refroidissement moteur. Des ventilateurs leur sont souvent associés pour une meilleure répartition de l'air chaud ; parfois aussi, ils sont raccordés au circuit d'air pulsé du camping-car. Ces systèmes sont inutiles avec le chauffage Alde.

 À l'arrêt : 4 principaux systèmes différents se retrouvent dans nos camping-cars.

  1. Les chauffages Trumatic 3002 (3500 w) et 5002 (5800 w) : Modèles déjà anciens mais fiables, économiques et efficaces. Corps de chauffe en fonte d'aluminium, thermostat et sécurité par thermocouple. L'entrée d'air se fait par le plancher et la sortie des gaz brûlés par une cheminée au plafond. Ils sont très souvent associés à un système d'air pulsé dans des gaines qui réchauffent les coffres qu'elles traversent avec des sorties d'air pulsé au nombre de 3 ou 4 dans la cellule. Il est indispensable d'en avoir une dans la salle de bains. Ce système de chauffage ne produit pas d'eau chaude, il faut donc l'associer à un chauffe-eau de type instantané (en voie de disparition) ou de type boiler qui s'est imposé et remplace de plus en plus les chauffe-eau muraux.
    Ces deux modèles peuvent recevoir en option le corps de chauffe Ultra HEAT qui permet de les faire fonctionner sur le courant 230V du secteur.
    Le modèle Gaz Trumatic S55T offre deux niveaux de puissance 3000 w et 5000 w associé à un ventilateur Trumavent.
    Le modèle Trumatic 2200 d'une puissance de 2000 W est réservé aux petits véhicules.

  2. Les combinés chauffage-chauffe-eau à air pulsé C3402 (3400 w) et C6002 (6000 w) : nouveaux systèmes à commande électroniques entièrement automatiques assurant la double fonction chauffage et chauffe-eau (12,5 litres). Le chauffage ne peut fonctionner qu'avec l'air pulsé dont la consommation varie entre 0,75 A et 2 A par heure.
    À lire lmcc.gif (1586 octets) n°95 : Chauffage Truma C3400 : bilan d'un utilisateur. Le bilan est assez négatif. Existe aussi maintenant avec des résistances électriques intégrées de 450 w.

  3. Le chauffage Central Alde : Comme à la maison, une chaudière chauffe le liquide qui circule grâce à un moteur électrique dans des canalisations et des radiateurs qui font le tour du véhicule. Le chauffage est alors parfaitement réparti dans tout le camping-car. Autre avantage, un échangeur récupère en roulant les calories du moteur et rend donc le chauffage central efficace en roulant. De même, la production d'eau chaude (environ 8 litres) par la chaudière reste opérationnelle en roulant toujours grâce à cet échangeur.
    Deux modèles existent, un vertical(haut et étroit), l'autre plus cubique adapté aux coffres sous lit permanent. Il est aussi possible de compléter la chaudière gaz d'une alimentation électrique 220 Volts permettant l'utilisation du secteur.

    Description en image : 'cliquez sur les vignette pour voir ces photos dans une plus grande dimension.

     

    Les tuyaux d'eau chaude et d'eau froide longent les radiateurs, ils sont ainsi disposés "hors gel". Dans un coffre, à l'arrière gauche du véhicule, une vanne "quart de tour" permet d'ouvrir ou de fermer une dérivation du chauffage central à l'intérieur du réservoir d'eau usée le mettant "hors gelé par grand froid. Ce petit boîtier permet de choisir la température intérieure demandée. Derrière le siège conducteur, cette vanne "quart de tour" ouvre la circulation vers l'échangeur thermique permettant de récupérer les calorie moteur vers le circuit de chauffage central de la cellule : c'est le chauffage en roulant.
    Pour assurer une meilleure circulation de l'air chauffé dans la cellule, des prises d'air sont situées en bas des meubles ; inconvénient : la poussière s'y engouffre. Même chose en hauteur, des arrivées d'air chaud situées au-dessus des radiateurs sont réparties tout autour de la cellule. On trouve ces mêmes ouvertures en salle de bains, en bas de la fenêtre : elles assurent le désembuage. Dans la douche, le sèche serviettes est un tube inox dans lequel circule le liquide du chauffage.
  4. Les chauffages gazole : On en parle de plus en plus et il est vrai que le principe est intéressant : C'est le carburant du véhicule qui est brûlé